Assurance South Western et Lloyd’s of London – un partenariat de longue date

Mar 2018

Fondée en 1686, le Lloyd’s of London possède une longue histoire dans le marché des assurances axées sur les syndicats. Étant l’un des premiers AGP au Canada à viser ce marché, Assurance South Western entretient une relation décidément productive avec le Lloyd’s depuis bien plus de quarante ans. Selon John Barclay, PDG de SWG, « Dans un marché vivant des hauts et des bas, notre compagnie a su offrir une source de solutions stables à travers les années. C’est l’une de nos plus belles forces. » M Barclay poursuit en affirmant « Cette capacité toujours soutenue est le principal résultat du partenariat de longue date entre Assurance South Western et Lloyd’s. Nous n’avons pas fait de va-et-vient, nous ne sommes pas sortis du marché pour y revenir. Ceci est très bon pour nos courtiers et pour nos partenaires de London, car nous offrons une présence soutenue à travers le pays. » Directeur de succursale à Toronto, Ghazal Hamid croit que la longévité et l’ampleur de la relation de SWG avec le Lloyd’s sont principalement dues à un échange allant dans les deux directions. « Plusieurs AGP essaient d’avoir accès à Lloyd’s, » explique-t-il, « et plusieurs réussissent à y avoir accès, mais rarement au même niveau que SWG. » Barclay est d’accord et est très heureux de préciser: « Notre partenariat avec le Lloyd’s s’est approfondi avec les années, surtout dans notre transition pour devenir davantage une entreprise de souscription. Nous avons travaillé fort pour élargir nos capacités spécialisées depuis quelques années. Et nous avons utilisé l’innovation offerte par London pour nous aider à développer des produits et offrir ces solutions à nos courtiers. » Il est important de savoir qu’Assurance South Western a tout d’abord cherché à établir une relation avec Lloyd’s en raison d’un marché domestique qui n’était pas en mesure d’offrir les paramètres, la couverture, ni les termes requis pour plusieurs classes d’entreprises. Mais ce qui a commencé tout simplement avec un accès aux services de gros, dit Hamid, est devenu un partenariat bien ancré incluant des aspects AGP également. « Ce que nous faisons maintenant est d’assurer au nom de Lloyd’s et ceci nous permet de créer des solutions plus innovatrices pour nos courtiers. En tant qu’AGP/grossiste faisant affaire avec un marché de niche, nous assurons une classe de risques que les marchés domestiques ne veulent pas assurer. Avoir la capacité de penser rapidement est essentiel et je crois que c’est la raison pour laquelle notre relation avec Lloyd’s est primordiale à notre croissance à long terme. » « Travailler avec le Lloyd’s est un processus très itératif, » ajoute M Barclay. « Parfois un syndicat cherchera à faire bouger des choses au Canada et ils devront trouver un partenaire avec les outils pour y arriver. En d’autres occasions, nous sommes ceux qui présentent un plan d’affaires et cherchent des syndicats bien alignés pour le réaliser. Une relation se développe dans les deux sens et un véritable échange de services est créé. » Hamid résume la relation de l’entreprise avec London comme étant une relation de réciprocité. « Lloyd’s cherche à établir des partenariats avec des individus et des entreprises qui peuvent répondre aux besoins spéciaux, et nous faisons la même chose. Il y a donc des compromises des deux côtés. » Et c’est ce qui définit tous les partenariats fructueux à long terme, selon lui.